MyDigital-life.online

Ce blog va me permettre d'écrire tout ce qui me passe par la tête et de vous en proposer une lecture.

Nes Mini Classic

Nes Mini Classic

Bon aller, comme tout le monde en parle, je vais aussi en parler... La Nes Mini Classic est sortie il y a quelques semaines de cela et a été testée par toute la planête (enfin, ceux qui ont pu mettre la main dessus à un prix raisonnable).

Et comment dire...

Le fils de la manette est trop court, l'alimentation n'est pas fournie, il n'y à que 30 jeux, elle est trop chère, elle est en rupture de stock...

Bref, tout le monde y est allé de son bon mot.

Je trouve que Nintendo à tout de même fait fort en relançant une console vielle de 30 ans (sortie le 27 octobre 1987 en France selon Wikipédia), certes, il y a quelques loupé mais c'est un plaisir de rejouer à Super Mario Bros. en version original avec en plus la possibilité de sauvegarder.

Etudions la de plus près...

Design

Côté désign, rien à redire, elle est le portrait crachée de sa grande soeur mais en plus petit. Il aurait été sympa que l'on puisse ouvrir le compartiment à cartouche mais bon... Comme il n'y a pas de cartouches à mettre, cela n'aurait été d'aucune utilité.

Elle reprend les codes couleurs de la Nes, les boutons sont identiques et bien sur la manette est telle qu'à l'époque avec ses deux boutons A et B, select et start.

A noter que le bouton reset permet de revenir au menu principal et non de faire redémarrer la console. Cela permet de sauvegarder sa partie ou de changer de jeux.

La manette

Justement, la manette, parlons-en. Le câble est court car il hérite de la technologies des manettes Wii. Il est donc possible de brancher la manette de la Nes mini classic sur la Wii pour jouer sur l'émulateur présent sur le Nintendo Store !

Petit point intéressant, cette technologie ne permet pas de transmettre les signaux sur de longues distances, il aurait été certes plus judicieux de placer un connecteur USB, mais l'option de connexion avec la Wii n'aurait donc pas été possible !

Les jeux

Ah les jeux... 30 jeux d'antologies, à savoir
1- Balloon Fight
2- BUBBLE BOBBLE
3- Castlevania™
4- Castlevania II: Simon’s Quest™
5- Donkey Kong
6- Donkey Kong Jr.
7- DOUBLE DRAGON II: THE REVENGE
8- Dr. Mario
9- Excitebike
10- FINAL FANTASY®
11- Galaga™
12- GHOSTS 'N GOBLINS™
13- GRADIUS™
14- Ice Climber
15- Kid Icarus
16- Kirby’s Adventure
17- Mario Bros.
18- MEGA MAN™ 2
19- Metroid
20- NINJA GAIDEN®
21- PAC-MAN™
22- Punch-Out!! Featuring Mr. Dream
23- StarTropics
24- SUPER C™
25- Super Mario Bros.
26- Super Mario Bros. 2
27- Super Mario Bros. 3
28- Tecmo Bowl™
29- The Legend of Zelda
30- Zelda II: The Adventure of Link

Retrouvez tous les modes d'emploi sur le site officiel de la Nes Mini Classic de Nintendo.

Ma préférence se porte sur les 3 Super Mario Bros., incontestablement les meilleurs Mario jamais sortis !

L'interface

L'interface de la console est complètement différent de la Nes original. Ceci du fait qu'elle comporte 30 jeux d'emblé, plus besoin de souffler sur la cartouche pour qu'elle fonctionne ;)

Le manuel est disponible ici

Il permet de sauvegarder les jeux, mais aussi d'afficher des informations sur le nombre de joueurs (1, 2 alternés ou 2 simultanés), la langue du jeu, les informations légales et les modes d'emploi !

Conclusion

Si vous arrivez à trouver la Nes Mini Classic à son prix initial (c'est à dire 50€ maximum), c'est un bon investissement !

En revenche, certains petits malins profitent de la pénurie (dont Nintendo a annoncé un réassort prochainement) et propose la console à des prix doublés, voir triplés. La palme revient sur leboncoin à Adrien, qui propose sa Nes mini à 300€ :
nes miniclassic 300e

PS : à noter que des petits malins essayent aussi de vendre des Nes classics dans leur emballage d'origine pour plus de 1700€ :
Nes classic 1700e Quand on sait que j'ai eu la mienne pour 50€ avec Super Mario Bros. 3... Certes c'est un objet de collection mais tout de même...

Voilà, je vous prépare un autre post sur une façon moins officiel de pouvoir rejouer à tous ces jeux !

A+
Tony B.